BIOCHAPERONE® LISPRO

BIOCHAPERONE® LISPRO : Une insuline ultra-rapide plus physiologique

L’intérêt d’accélérer l’action de l’insuline

lispro

Les insulines prandiales sont utilisées pour réguler la glycémie après un repas. Chez une personne en bonne santé, la prise d’un repas déclenche une sécrétion immédiate d’insuline pour métaboliser les glucides. Cette sécrétion diminue lorsque le niveau de sucre dans le sang diminue à nouveau. Par conséquent, pour s’approcher de ce profil d’action, les insulines prandiales injectées doivent agir très rapidement et sur une durée limitée à quelques heures. C’est pour cette raison que le traitement prandial tend à évoluer vers des insulines à action plus rapide. Les insulines analogues actuellement commercialisées doivent être injectées de 5 à 15 minutes avant le repas (contre 30 minutes pour des traitements plus anciens comme l’insuline humaine recombinante).

Pour des raisons pratiques, il serait préférable que les patients puissent s’injecter l’insuline au moment du repas, voire juste après. Dans les deux cas, cela permettrait également aux patients de s’injecter une dose plus appropriée en fonction du repas, dont il est plus facile de connaître le contenu exact sur le moment.

Les insulines ultra-rapides ont donc pour but de se rapprocher de la manière dont le pancréas délivre l’insuline en conditions physiologiques : au moment du repas, et à proportion de sa valeur glycémique.

 

Une insuline ultra-rapide : pour qui ?

 

 160729 Photos Lispro FR

 

Le développement d’une gamme d’insuline ultra-rapides, quoiqu’utile pour améliorer le contrôle de la glycémie chez tous les utilisateurs d’insuline, revêt une importance particulière pour certaines populations spécifiques de patients diabétiques :

–        Les enfants : il est particulièrement délicat de prévoir exactement quand un enfant va manger et dans quelles quantités. Pour éviter le risque d’hypoglycémie sévère, les parents ont donc tendance à injecter l’insuline à leur enfant diabétique au moment du repas ou après le repas, ce qui, avec les insulines prandiales actuellement sur le marché, peut résulter en une hyperglycémie. Sur le long terme, l’hyperglycémie chronique est corrélée avec des complications graves du diabète. Une insuline ultra-rapide devrait permettre d’injecter la bonne dose, au bon moment.

–        Les utilisateurs de pompe à insuline : la mise au point d’une insuline ultra-rapide est un élément clé pour faciliter le développement de pompes à insuline complètement automatisées (aussi appelées « pancréas artificiel ») qui délivreraient de l’insuline de manière automatique en fonction du taux de glycémie du patient, en temps réel. En améliorant la réactivité du système, une insuline plus rapide pourrait permettre d’augmenter le temps que les patients passent dans un bon intervalle de glycémie approprié. Pour les utilisateurs actuels de pompes à insuline, une insuline ultra-rapide concentrée pourrait également faciliter la miniaturisation des dispositifs et/ou d’augmenter l’autonomie entre deux recharges.

–        Les patients Diabétiques de Type 2 hautement résistants à l’insuline : pour ces patients, une insuline concentrée ultra-rapide permettrait d’améliorer le contrôle de la glycémie tout en limitant le volume et le nombre d’injections par jour.

 

BIOCHAPERONE® LISPRO U100 : Une insuline ultra-rapide en phase avancée de développement clinique

À ce jour, BioChaperone Lispro U100 a été testé avec succès dans quatre études cliniques.

 

BC Lispro U100 – résultats cliniques récents

Effet de BioChaperone Lispro sur le contrôle glycémique après un repas chez les patients diabétiques de type 1

En juin 2015, Eli Lilly et ADOCIA annonçaient les résultats positifs préliminaires de la première étude évaluant l’effet de BioChaperone Lispro sur le contrôle de la glycémie après un repas. Cette étude a démontré que BioChaperone Lispro, injecté au moment du repas, était associé à une réduction de 61% des excursions de glycémie postprandiale au cours des deux premières heures après injection, comparé à Humalog.

Les résultats détaillés de cette étude ont été soumis pour présentation aux Sessions Scientifiques de l’ADA (American Diabetes Association) 2016 et sont sous embargo jusqu’au 09 juin 2016, date du congrès.

 

Effet de l’administration répétée de BioChaperone Lispro sur le contrôle de la glycémie après le repas chez les patients diabétiques de type 1

En Mars 2016, Lilly et Adocia ont conjointement  annoncé les résultats positifs préliminaires d’une étude évaluant l’effet de l’administration répétée de BioChaperone Lispro sur le contrôle de la glycémie après le repas (trois administrations par jour pendant 14 jours). Au début de chaque période de traitement de 14 jours, BioChaperone Lispro U100 a démontré une réduction statistiquement significative de 31% de l’excursion glycémique pendant les deux premières heures, comparé à Humalog®, lorsque les traitements étaient injectés au moment d’un repas standardisé solide.

A la fin de la période de 14 jours, la différence atteignait 42%. La robustesse de la performance de BioChaperone Lispro au bout de deux semaines, dans des conditions d’utilisation proches de la vie réelle, est un des résultats importants de cette étude. Elle a également permis de montrer un très bon profil de tolérance du produit après administration répétée dans des conditions ambulatoires.

Les effets du moment de l’administration (15 minutes avant, 15 minutes après ou au moment du repas) ont aussi été mesurés mais ces résultats restent confidentiels.

 

Effet de l’administration répétée de BC Lispro sur le contrôle de la glycémie après le repas chez des patients diabétiques de type 2 (3 administrations par jour, pendant 14 jours)

En avril 2016, Eli Lilly et Adocia ont annoncé qu’au cours d’une période de traitement de 14 jours chez des personnes avec un diabète de type 2, BioChaperone Lispro U100 montrait une réduction statistiquement significative de 22% de l’excursion glycémique pendant les deux premières heures, comparé à Humalog®, lorsque les traitements étaient injectés au moment d’un repas standardisé solide.

Pour en savoir plus : le communiqué de presse

 

Effet de l’administration de BC Lispro U100 chez des personnes avec un diabète de type 1 utilisant une pompe à insuline.

En décembre 2016, Adocia et Lilly ont annoncé avoir confirmé l’effet de BioChaperone Lispro sur la glycémie postprandiale chez les personnes avec un diabète de type 1 utilisant une pompe à insuline. Lors de cette étude, BioChaperone Lispro U100 a démontré une augmentation statistiquement significative de l’exposition à l’insuline pendant les 30 premières minutes après un bolus au moment du repas, comparé à Humalog. Le profil accéléré d’absorption de BioChaperone Lispro U100 a également été observé dans les trois dispositifs d’administration d’insuline testés (pompe Roche Accu-Chek® Spirit, pompe Medtronic Paradigm® Veo™ et seringue à insuline).

Pour en savoir plus : le communiqué de presse

 

En juin 2017, Adocia initie une étude clinique comparant l’insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro U100 à Fiasp® et Novolog®, administrés par une pompe à insuline.

L’étude a pour but de comparer les profils pharmacocinétiques et pharmacodynamiques de BioChaperone Lispro U100 à ceux de Fiasp et Novolog chez des participants avec un diabète de type 1 placés sous clamp euglycémique.

Les objectifs de l’étude incluent la comparaison de la réponse glucodynamique durant la première heure après administration de BioChaperone Lispro U100 à celles obtenues après administration de Fiasp et Novolog et l’évaluation des profils pharmacocinétiques de BioChaperone Lispro U100, Fiasp et Novolog. Les objectifs incluent également une évaluation de la sécurité et de la tolérance aux trois traitements chez les participants.

Les résultats principaux sont attendus avant la fin de l’année.

Pour en savoir plus : le communiqué de presse

 

BC Lispro U100 – résultats précédents

Les résultats de l’étude ci-dessus corrèlent bien avec les résultats préalablement établis par ADOCIA.

  • La première étude, fondamentale, évaluait les profils pharmacocinétique et pharmacodynamique de BioChaperone® Lispro versus Humalog®. La figure ci-dessous, représentant le profil pharmacocinétique, démontre que Bio-Chaperone® Lispro est significativement plus rapide qu’Humalog®, à la fois au niveau de son apparition et de son élimination du flux sanguin (profil dit « faster-in » et « faster-out »).

 

BIOCHAPERONE® LISPRO a été testé avec succès lors d’une étude clinique de phase 3

Ces résultats cliniques ont été présentés en 2014 lors de deux congrès majeurs portant sur le diabète (ADA et EASD).

 

 

  • Dans une deuxième étude finalisée par Adocia en septembre 2014, BioChaperone Lispro U100 a également démontré un profil pharmacocinétique linéaire sur une gamme de doses standard (les résultats de cette étude ont été présentés à la session scientifique du congrès ADA 2015).

Image BC Lispro 0.4 Ukg

Les résultats de cette étude ont été présentés en 2015 lors des sessions scientifiques de l’ADA

 

BC Lispro U100 – études cliniques en cours

BioChaperone Lispro U100 fait actuellement l’objet de quatre études cliniques en cours :

Les résultats de ces études sont attendus en 2016. La suite du programme de développement clinique de BioChaperone Lispro est confidentielle.

 

BIOCHAPERONE® LISPRO U200 : Une insuline prandiale ultra-rapide concentrée unique

BioChaperone Lispro U200 pourrait devenir la première insuline prandiale concentrée ultra-rapide. Il n’existe actuellement aucun produit de ce type sur le marché.

Une insuline prandiale ultra-rapide concentrée pourrait répondre aux besoins de deux populations principales d’utilisateurs d’insuline :

  • Les patients diabétiques de type 2 hautement résistants à l’insuline : pour les patients qui ont besoin d’une dose quotidienne plus élevée d’insuline, augmenter la concentration permet de diminuer le volume à injecter et le nombre d’injections par jour.
  • Les patients utilisant des pompes à insuline (dont on estime qu’ils représentent 46% des patients diabétiques de type 1 aux USA) : pour ces patients, l’insuline concentrée pourrait permettre de développer des pompes plus petites, plus faciles à porter, ou des insulines avec une plus grande autonomie. Ceci pourrait grandement contribuer à leur assurer une meilleure qualité de vie au quotidien.

Humalog U200 (Eli Lilly), une formulation deux fois plus concentrée d’Humalog, a été récemment approuvée aux Etats-Unis et en Europe. C’est actuellement la seule insuline analogue prandiale sur le marché.

 

Etude de faisabilité testant le potentiel pour la bioéquivalence de BioChaperone Lispro U200 et BioChaperone Lispro U100

 

En décembre 2015, ADOCIA et Eli Lilly annonçaient conjointement le succès d’une étude pilote de faisabilité de bioéquivalence, ce qui a déclenché le versement d’un paiement d’étape de 10 millions de dollars par Lilly.

 

Le but de cette étude était de tester le potentiel de bioéquivalence des formulations BioChaperone Lispro U200 et U100. Les résultats ont montré que BioChaperone Lispro U200 remplissait tous les critères prédéfinis et conservait le profil ultra-rapide de BioChaperone Lispro U100. BioChaperone Lispro U200 pourrait donc être développé comme bioéquivalent à BioChaperone Lispro U100 et ainsi ne faire l’objet que d’une étude pivot de bioéquivalence pour être soumis pour approbation sur la base du dossier de BioChaperone Lispro U100.

Les résultats détaillés de cette étude ont été soumis pour présentation aux Sessions Scientifiques de l’ADA (American Diabetes Association) 2016 et sont sous embargo jusqu’au 09 juin 2016, date du congrès.

 

 

 

 

TOP